Skip to main content
European Commission logo

Protéger l’Europe des risques chimiques futurs

D’ici 2050, la population mondiale atteindra 9 milliards d’habitants, dont trois quarts vivront en zone urbaine. La pression de la croissance démographique, de l’urbanisation et du changement climatique sur les écosystèmes atteindra son pic. ECORISK2050 s’attelle à la gestion future des risques environnementaux liés aux produits chimiques dans le contexte du changement climatique mondial.

Add to pdf basket

Rendre les réseaux énergétiques insulaires plus efficaces et plus durables

L’énergie coûte plus cher sur les îles, souvent isolées du réseau national. Augmenter les énergies renouvelables réduirait ces coûts, mais les îles européennes ne disposent pas de l’infrastructure nécessaire. Le projet INSULAE, financé par l’UE, a démontré la viabilité technique et économique de la décentralisation de leur approvisionnement énergétique pour une énergie durable et abordable.

Add to pdf basket

Le volcan où les émissions de CO2 sont transformées en pierre

La réduction des gaz à effet de serre dans l’atmosphère est un élément essentiel de la lutte contre le changement climatique. C’est pourquoi les chercheurs de l’UE ont mis au point une nouvelle méthode pour capturer les émissions et les stocker sous terre sous forme de roche. pour soutenir les objectifs climatiques européens.

Add to pdf basket

Une nouvelle technologie de recyclage de la chaleur résiduelle permet à l’industrie de réaliser des économies d’énergie

Le secteur industriel représente près d’un tiers de la consommation d’énergie dans l’UE, principalement pour la chaleur et les procédés thermiques. Le projet ETEKINA, financé par l’UE, a développé une technologie qui recycle la chaleur de l’usine, réduisant ainsi l’impact sur l’environnement et les coûts d’exploitation. Il soutient l’objectif de neutralité climatique de l’UE d’ici à 2050.

Add to pdf basket

Comment les ruches imprimées en 3D à partir de champignons peuvent-elles contribuer à la protection des pollinisateurs

Les abeilles, essentielles à l’agriculture, font face à une menace grandissante. Le projet HIVEOPOLIS, financé par l’UE, a mis au point une série de technologies de ruche numérique pour surveiller et gérer les abeilles. Ces technologies pourraient contribuer à l’agriculture de précision et même favoriser la survie des pollinisateurs sauvages.

Add to pdf basket

Naviguer en toute sérénité: une technologie révolutionnaire de l’UE aide le secteur maritime à passer au vert

Le transport maritime est responsable de 3% des émissions mondiales de carbone. Un financement de l’UE a permis de produire deux modèles de navires ainsi que des technologies de modernisation pour les navires de croisière et les vraquiers actuels. La durabilité maritime est une priorité de l’UE qui entend réduire les émissions et créer des opportunités de croissance économique et d’emplois verts.

Add to pdf basket

Transformer l’approvisionnement alimentaire de l’Europe grâce au pouvoir du microbiome

Une meilleure compréhension des communautés microbiennes pourrait apporter des avantages considérables au secteur agroalimentaire. Le projet MASTER, financé par l’UE, a permis de développer une large gamme de produits, d’aliments, de services et de processus liés au microbiome. Ces innovations contribuent à améliorer la quantité, la qualité, la sécurité et la durabilité de notre alimentation et de nos exploitations agricoles.

Add to pdf basket

Stimuler la recherche sur la mobilité électrique dans les nations insulaires

Malgré leur vulnérabilité au changement climatique, les nations insulaires dépendent fortement des importations de combustibles fossiles. Le projet NEEMO, financé par l’UE, entend stimuler la recherche sur la mobilité électrique à Malte. Ces initiatives contribuent à développer des solutions de transport écologiques pour les citoyens de l’UE vivant dans les îles et au-delà.

Add to pdf basket

Raccorder les consommateurs de l’UE au marché de l’énergie

Les programmes de RD pourraient faire baisser la consommation d’énergie en Europe et profiter aux consommateurs, mais leur adoption est lente. Le projet DRIMPAC, financé par l’UE, a créé un cadre pour faciliter cette transition, qui permettrait de réduire les coûts et la consommation d’énergie, en plus d’atténuer le changement climatique.

Add to pdf basket

Appliquer les pratiques de l’économie circulaire aux matériaux composites à base de fibres de verre et de carbone

Les matériaux composites sont largement utilisés dans de nombreuses industries, mais sont difficiles à recycler. Le projet FiberEUse, financé par l’UE, a développé de nouvelles solutions destinées à réutiliser les matériaux composites et récupérer leurs propriétés résiduelles. Cela pourrait améliorer la rentabilité de ces matériaux structurels et les rendre plus respectueux de l’environnement.

Add to pdf basket